Aujourd’hui l’Évangile débute par ces mots : « En ce temps-là, Jésus fut conduit au désert par l’Esprit pour y être tenté par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eût faim ». Jésus, en qui habite l’Esprit Saint par excellence, nous invite, aujourd’hui, à le suivre, puisque nous sommes, nous aussi temples de l’Esprit Saint, comme nous le rappelait saint Paul, dimanche dernier, dans sa première lettre aux Corinthiens.

Quelle sera notre faim ? Faim de la Parole de Dieu si délicieuse et si nourrissante ? Quelle sera notre soif ? Soif du silence car « en toute vie le silence dit Dieu » (hymne de l’Office des Lectures, jeudi I) ? Quelle sera notre faim ? Faim plus intense de l’Eucharistie, Pain pour notre route ? Quelle sera notre soif ? Soif de l’Amour de Jésus sur la croix qui donne sa vie pour le salut du monde ?

Pas de recettes toutes faites, mais des suggestions : faire « un effort de jeûne alimentaire qui soit une réelle occasion de partage », consommer moins de télé, se détacher d’internet, de nos tablettes, de nos téléphones, cigarettes, etc. dont nous pouvons être esclaves, que sais-je encore. Cela nous donnera du temps pour profiter des propositions de notre paroisse :

            – Utiliser les livrets de prière pour le carême

            – Méditer le message de carême du pape François

– Participer au chemin de croix dans l’église, le vendredi à 12h

– Venir aux « Rencontres au cœur de la Parole de Dieu »,

animées par le Père Louis

– Vivre la retraite paroissiale du 20 au 24 mars, en fin de journée,

avec le Père Stéphane

Et aussi tout ce que l’Esprit Saint nous inspirera pour nous mener à une conversion en profondeur.

Le texte ci-dessous vous semblera sans doute vieillot, mais il peut être une aide pour chacune de nos journées :

«Si vous me demandez ce qu’il vous faut faire pour être parfait, je dirai d’abord :  ne restez pas au lit au-delà du temps fixé pour le lever ; donnez vos premières pensées à Dieu ; faites une bonne visite au Saint-Sacrement ; dites dévotement l’Angélus ; mangez et buvez pour la gloire de Dieu ; récitez bien le chapelet ; soyez recueilli ; chassez les mauvaises pensées ; faites pieusement votre méditation du soir ; examinez chaque jour votre conscience ; couchez vous à l’heure fixée, et vous voilà déjà parfait ».

(Bienheureux Cardinal John-Henri Newman, 1801-1890).

BRIGITTE