Frère et sœurs pour entrer un peu plus dans la profondeur de la fête que nous célébrons aujourd’hui réécoutons les paroles du Christ lui-même :

« Jésus déclara : « Ma royauté ne vient pas de ce monde ; si ma royauté venait de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Non, ma royauté ne vient pas d’ici. »

La fête du Christ Roi de l’univers est célébrée le dernier dimanche de l’année liturgique. Elle termine ainsi l’année passée. Elle redonne le sens, l’attitude profonde du service de notre vie humaine. L’Église nous invite à nous mettre à l’école notre divin Roi. Mais pas m’importe quel roi un roi pas comme les autres.

D’abord un « Roi sans palais » ! Toute la terre appartient à Dieu. Par conséquent Jésus n’a pas de palais. Le palais de ce roi, c’est chacun de nous. Il vient régner dans nos cœurs.

Jésus Roi veut que son amour soit victorieux de toutes les difficultés de notre vie, qu’à chaque instant son amour soit victorieux, qu’il soit la source de toutes joies. C’est un règne d’amour qu’il veut instaurer. Le règne de l’amour de son Père et notre Père. « Que ton règne vienne ».

Ensuite, vient le programme officiel :

Un « Roi sans armée, » Dieu, est un Dieu désarmé. Sa toute-puissance s’exerce dans son dénuement. Notre roi sera crucifié comme un esclave. Pour recevoir le trône royal et suprême à la droite de son Père dans les cieux il devra s’assoir sur un autre trône : celui de l’infamie. C’est sur le trône du bois de la croix, qu’il va faire mourir la haine et la mort. Jésus fait mourir toute violence, Il détruit nos enfers. Si nous voulons appartenir à ce Royaume de Paix et d ‘Amour, nous sommes invités à le suivre jusque-là aussi.

Mais qu’est-il encore notre roi ? « Un Roi sans trésor » ! Toutes les mines d’or lui appartiennent. Toutes les pierres précieuses et tous les océans sont à Lui. Mais tout ce qu’il possède, il nous le partage ; Il s’en dessaisit, particulièrement avec les plus pauvres, les plus rejetés. Il nous les confit et nous les donne, car Lui n’en a pas besoin et il nous invite à faire de même à partager à donner, à se donner. Là où est ton trésor là est ton cœur. En cela nous touchons le cœur même de Dieu. Nous, sommes son unique et vrai trésor.

Un roi sans palais, sans armée, sans trésor.

Pilate répondit : « Est-ce que je suis Juif, moi ? Ta nation et les chefs des prêtres t’ont livré à moi : qu’as-tu donc fait ? »

Oui, que fait notre roi ? La réponse est simple, Jésus nous sauve ! Son amour est victorieux dans notre vie. Il est le « Roi qui détruit la violence. » sur la croix il anéantit tout par son amour offert, donné, livré. Si nous accueillons cet amour, avec Lui, nous pouvons être des artisans de paix et d’amour. Mais c’est le « Roi, d’un royaume de pécheurs » ! Nous sommes invités à demeurer sans cesse dans le regard de compassion et de miséricorde qu’il nous porte, ainsi nous pouvons avoir pour nos frères, un regard de compassion.

Ils sont comme nous, de pauvres pécheurs. Il est donc le « Roi des pauvres » ! En fin de compte, nous savons que l’amour gracieux de Dieu est notre seule vraie richesse, qu’elle ne nous manquera jamais.

Enfin, Jésus est le « Roi d’un royaume de frères », son Église, pour qui il a tout donné ! Par conséquent « Être des frères qui s’aiment » est aussi pour nous notre trésor commun ! C’est ainsi que l’Évangile nous présente Jésus, le roi de l’univers accusé, devant Pilate qui le juge.

Jésus déclara à Pilate : « Ma royauté ne vient pas de ce monde ».

Nous sommes dans le monde, mais nous ne sommes pas du monde. Nous sommes dans ce monde pour faire advenir cette royauté d’amour, de tendresse, de bonté, de beauté. Jésus est le Sauveur du monde, il n’est pas venu pour juger l’humanité, mais pour la sauver. Il prend la place des coupables, lui le seul juste. C’est ainsi qu’il exerce sa royauté d’amour.

Baptisés, nous avons reçu l’appel à devenir les ambassadeurs du Christ qui a fondé un royaume d’amour et de service. Alors, cette semaine, continuons à faire advenir ce royaume. Laissons-nous toucher par cet Homme qui se révèle Dieu dans sa passion ; Notre communauté, disciple de ce roi, est là pour servir tous ceux qui vivent dans leur chair la passion du Roi : nous serons réellement ses ambassadeurs lorsque nous partagerons avec nos frères broyés par la souffrance, notre foi en Sa Résurrection.

Oui le royaume promis est vraiment parmi nous quand l’Amour triomphe.

Amen