Ce 4 octobre marque un anniversaire important mais un peu oublié, et de ce fait passé sous silence. Il y a trois ans, le 4 octobre 2012, le pape Benoît XVI effectuait son dernier voyage officiel. Il se rendait au sanctuaire Notre Dame de Lorette sur la côte adriatique. Et peut-être, lui-même, ignorait-il que c’était là son ultime voyage officiel. Seul le Saint Esprit le savait.

Bien que moins spectaculaire que d’autres déplacements, ce pèlerinage est symboliquement très important pour aujourd’hui. Le souverain pontife voulait d’abord rappeler le voyage qu’avait effectué, cinquante ans plus tôt, son prédécesseur Jean XXIII. Celui-ci était venu en ce lieu confier à la Vierge Marie, le concile qui allait s’ouvrir quelques jours plus tard.

Benoit XVI, que certains ont pu, à propos de certaines de ses décisions, qualifier de conservateur, s’est associé ainsi pleinement et sans réserve à ce grand moment de l’Eglise.
Mais il a voulu, par ce geste, dépasser cet évènement et poursuivre en avant la marche du peuple de Dieu, sous la protection de Marie, en lui confiant le monde. Il devait ainsi déclarer :

« Je voudrais confier à la très Sainte Mère de Dieu toutes les difficultés que vit notre monde à la recherche de la sérénité et de la paix, les problèmes de tant de familles qui regardent l’avenir avec préoccupation, les désirs des jeunes qui s’ouvrent à la vie, les souffrances de ceux qui attendent des gestes et des choix de solidarité et d’amour. »

En pensant à toutes les victimes des guerres, aux migrants chassés de leurs pays, et dans la perspective du synode sur la famille, ses mots résonnent encore d’une brulante actualité. Ils peuvent, sans en changer une virgule être médités et servir de base à notre prière quotidienne.

Enfin, et merveilleux petit clin d’œil du Saint Esprit, il est amusant de remarquer que le pape Benoit XVI a effectué ce pèlerinage, le jour de la Saint François !

Albéric