Saint Jean-Baptiste de Belleville

Paroisse Catholique du diocèse de PARIS

Auteur/autrice : Baptiste LOEVENBRUCK

Rencontre Avec Mahmud Nasimi

18 Juin 2021

25 Rue Fressart
RDV : 19h

Rencontre avec l’auteur du livre : “Un Afghan à Paris”

PARCOURS RE-DÉCOUVERTE

  • Vous portez en vous des questions sur Dieu ?
  • Vous avez un désir de le rencontrer ou de mieux le connaître ?

N’hésitez pas…

« VENEZ ET VOYEZ »

  • 5 soirées 20h-22h

LES MERCREDIS 19 et 26 mai – 2, 9 et 16 juin

  • Pour ( re)découvrir les grandes questions de la foi
  • Pour échanger entre vous et poser vos questions
  • Pour mieux vous intégrer dans la paroisse

Rendez-vous au 25 rue Fessart

Les Tracts à remplir sont sur les présentoirs et a remettre à l ’accueil , à un prêtre ou dans la boîte aux lettres du 15 rue Lassus

Pour avoir des renseignements :

Tél . : 01 42 08 54 54 ou



    Votre numéro de téléphone :

    ACCUEILLIR CHEZ SOI UNE PERSONNE RÉFUGIÉE

    Notre paroisse s’associe au programme JRS WELCOME 

    Le principe est simple et c’est une première dans l’Eglise catholique en France :

    Notre paroisse veut devenir une plate-forme appelante pour que des paroissiens se constituent en “boucles” de famille d’accueil pour des personnes réfugiées.

      POUR CONNAITRE LE PROGRAMME :

    www.jrsfrance.org/jrs-welcome

    L’équipe de coordination paroissiale du projet WELCOME est constituée de 8 personnes: Monique, Juliette, Valérie, Pauline, Claire, Maxime, Edmond et le père Baptiste.

    Nos référents WELCOME IDF sont Catherine et François-Régis.

    Voici le témoignage de Claire Geoffray, paroissienne de St Jean Baptiste de Belleville

    Accueillir chez soi 1 mois, ou 1 mois et demi, un étranger, c’est possible ! et c’est magique !



    Avec mon mari, Jérôme, nous avons choisi d’ouvrir notre appartement à un réfugié. Nos enfants Pascale et Emmanuel étaient d’abord un peu inquiets : « et si on ne se comprend pas ? » « Faudra que je range ma brosse à dents ! ». « OK on essaie » !


     Et depuis 3 ans, nous avons ouvert notre porte à Maya (Syrienne), Yacine (Afghan), Pramila (Sri lankaise), Jo (Gabonais) et tant d’autres.

    « Demain je fais la cuisine. Je prépare un plat de chez moi. Vous allez vous régaler ». 19h personne. A 20h, la clé tourne dans la porte et il entre chargé d’un gros sac de riz. Les légumes débordent de son sac à dos. Il y a du poulet pour 15 personnes… L’appartement se remplit doucement de bons effluves… Ce soir là, nous avons dîné à 22h30. Merci à toi pour ce festin ! Merci de nous apprendre à relativiser les horaires. Grâce à cette expérience aussi, tu as appris qu’en France, l’heure c’est l’heure. Et quand est venu le temps des RV professionnels, tu savais être ponctuel !
    « La plupart de mes amis ont fui la Syrie. Heureusement, grâce à facebook, j’en ai retrouvé en Allemagne, en Suède et on correspond. Mais aujourd’hui, c’est dur : ils sont en train de bombarder un village tout à côté de chez moi. J’ai peur pour ceux qui sont restés. (Silence – Sourire) J’ai de la chance d’être ici. Le premier jour, je suis allée à l’église. Et à la sortie, j’ai trouvé un stage »
    Merci Maya pour ta force de caractère et ton espérance chevillée au corps.


    Retour de weekend, nous trouvons Yacine dans la cuisine, assis par terre sur le carrelage : il coupe des légumes. En nous voyant, il se redresse tout rouge. Je lui dis qu’il peut continuer : nous avons déjà dîné. Quelques jours plus tard, il raconte : chez nous, pour manger, on met les tapis, on s’assied par terre. Le père, il se met à telle place. Les femmes apportent les plats. Les enfants écoutent… Merci Yacine de nous faire voyager… sans quitter Belleville.
    Moi dire vous mettre là ! ??? Fous-rires. Qu’est-ce qu’elle dit ? Quelle émotion de te voir à genoux devant nous. Par ce geste, comme tu nous l’as expliqué ensuite, tu voulais nous honorer car tu nous considères comme ton parrain et ta marraine. Tu pars déjà ! C’était trop court. Mais on se reverra.


    Oui ! Accueillir quelqu’un, c’est une chance pour chacun des membres de notre famille. On rit, on apprend, on découvre d’autres habitudes et manières de vivre. On pensait aider quelqu’un. C’est lui qui nous apprend que nous sommes frères et que l’hospitalité, c’est sacré sacré !      

    Claire, paroissienne de St Jean Baptiste de Belleville

    N’hésitez pas à nous écrire pour toutes informations ou demande de contact

    [CONTACT_FORM_TO_EMAIL id=”6″]

    Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén