SJB_MESSE0102_KBA_010215_096B

Notre paroisse a la chance de rendre présent la vie consacrée grâce à trois communautés religieuses qui œuvrent pour rendre présent la dimension baptismale et caritative  sur notre quartier.

Fraternités des petites sœurs de JésusVKp9G3pMkzluZas5Q8lAecCvNna0egxuBTcQWvIrFg4,bxOysj1fBsTZW5ZUujGNXOmmiBinnHhE-LabLkMUF28

1, rue du 7e Art – 75019 Paris.
Tél: 01 42 41 28 70

Nous sommes trois Petites Sœurs et nous vivons sur la paroisse Saint Jean-Baptiste de Belleville depuis l’été 2007.

Nous avons vécu de nombreuses années dans des pays et insertions bien différentes et maintenant nous sommes là partageant la vie des gens de ce quartier :  La prière et la vie c’est un tout.

 

Pour en savoir plus, veuillez voir :  petitessoeursjesus.catholique.fr

NOUVEAU :  « Espérance, t’es où ? » 
Un vidéo de sept minutes sur YouTube.

Sœurs SalésiennesWP_001968
Missionnaires de Marie Immaculée

5, rue de Crimée – Tél: 01 45 48 50 19

Notre congrégation des Sœurs Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée (SMMI) est un Institut de Droit Pontifical, au sein de la Société des Filles de Saint François de Sales.
Nous vivons la spiritualité de Saint François de Sales.

Pressées par « un amour passionné pour Jésus et sa mission, comme Marie entièrement disponible, nous allons au-delà de nos frontières dans une option préférentielle pour la femme et les plus pauvres » (Charte SMMI).

SJB_MESSERELIG_KBA_100515_010B

Elle se compose en partie de sœurs revenues de missions lointaines et de plus jeunes venues nous aider et se donner à la mission ici en France. A elle seule cette communauté représente différents pays d’adoption : l’Algérie, Madagascar, l’Inde, le Bangladesh, le Chili, la Chine… ce qui lui donne une grande ouverture sur le monde.

Malgré le grand âge de la majorité des sœurs, la communauté reste très dynamique ! Chacune poursuit la mission dans ce qui lui est possible : visites de personnes isolées ou malades, accueil à la paroisse, catéchèse, atelier mémoire, Secours Catholique, timbres, traductions, apprentissage du français à des chinois, alphabétisation… plus tous les petits services que comporte la bonne marche d’une maison.

Tous les moyens sont bons pour participer à l’édification d’un monde d’amour… il suffit d’y mettre le cœur et de rester dans l’Esprit de Jésus !

 Sur la paroisse, elle accompagnent, entre autre, un groupe d’amitié salésienne ou chacun peut partager, réfléchir sur sa foi dans l’Esprit de St François de Sale.

Sœurs du Très Saint-Sacrement et de la Charité

1-3, rue Henri-Ribière – Bât. L1 boîte 55
75019 paris – Tél. : 01 43 56 21 15

Congrégation d’origine diocésaine dont la Maison-mère est située au 21 de la rue Antoine Moreau à Bourges.

 La Congrégation des Sœurs du Très Saint Sacrement et de la Charité a été fondée au XVIIe siècle par le père Antoine Moreau, curé de Montoire s/ Le Loir, petite ville du Loir et Cher. Durant les premières années de son activité , il vit toute une série de calamités s’abattre sur la population. Il se dépensa sans compter auprès de tous les malheureux, mais il lui fallait trouver de l’aide.

Après Marguerite Delbeau de la Touche, tombée victime de son héroïque charité, il sollicita le dévouement de Renée Barbier à qui il communiqua “le dessein qu’il avait depuis longtemps d’établir dans sa paroisse des personnes pour soigner les malades pauvres et instruire la jeunesse. “ Sans hésiter, Renée Barbier accéda à son désir. Autour d’elle se groupèrent bientôt plusieurs filles généreuses et, au bout de neuf ans, le 21 Novembre 1671, en la fête de la Présentation de la Sainte Vierge, les Sœurs prononcèrent leurs premiers vœux.

Ainsi la Congrégation nommée d’abord des “Filles du Saint Sacrement”, leur fondateur leur ayant donné “pour but et dernière fin d’honorer le Très Saint Sacrement de l’Autel en toutes manières.” Bientôt le dévouement des Sœurs pour les pauvres, les malades, l’éducation des enfants du peuple dans les “petites écoles”, fit qu’on les appela “Sœurs de la Charité”

Charisme

L’Adoration en “toutes manières” du Christ dans l’Eucharistie prend toute la vie, tout ce qui fait le quotidien de la Sœur du très Saint Sacrement et de la Charité.
Dans l’Adoration et la Célébration Eucharistiques, elle communie à l’Amour du Christ et le laisse pénétrer au plus profond d’elle-même. C’est cet Amour puisé dans l’Adoration qu’elle veut partager avec ses frères qui la conduit vers les enfants, les jeunes, les pauvres, les malades, les personnes âgées, les migrants.

Communautés

Elles sont présentes dans les diocèses de Bourges, Blois et Paris et vivent en petites communautés.